En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

Global Boosters : une collaboration professionnelle Entreprise-Etudiants à l’ESC Pau

Concours Passerelle / Parole aux Écoles  / Global Boosters : une collaboration professionnelle Entreprise-Etudiants à l’ESC Pau

BLOG

global boosters

Global Boosters : une collaboration professionnelle Entreprise-Etudiants à l’ESC Pau

A leur retour de leur séjour obligatoire à l’étranger, les étudiants de 2ème année du Programme Grande Ecole (PGE) de l’ESC Pau démarrent le Global Boosters. Ils se mettent ainsi dans la peau de consultants en réalisant une mission pour le compte d’une entreprise. Cette année encore, sept « clients » ont ainsi soumis à l’école leur problématique de stratégie, marketing, management, RH ou encore développement à l’export. Pour les étudiants, c’est une façon de mêler acquisition des fondamentaux en sciences de gestion et mise en pratique, en groupe.

Global boosters

Pendant 11 semaines, en groupes, les étudiants du Programme Grande Ecole ont travaillé sur le Global Boosters. Chacun s’est vu attribuer la problématique d’une entreprise et un coach, enseignant-chercheur de l’ESC Pau. « Ce Business Project est rythmé et très encadré » explique Dominique Bouet, coordinatrice du projet. « Concrètement, les entreprises commanditaires assurent trois interventions : l’une, au début, pour expliciter aux étudiants le contenu de la mission, l’autre à mi-parcours et la dernière, à la clôture. Au sein de leur groupe, les étudiants impliqués sont coachés par un enseignant, 2 heures par semaine. Parallèlement, les apports méthodologiques sont garantis de façon hebdomadaire, à l’occasion de cours magistraux portant sur la Gestion de projet, le marketing stratégique, le management stratégique, l’innovation, la communication, la dynamique de groupe, et la business intelligence ».

Des livrables et un niveau d’exigence élevé

Les étudiants font l’apprentissage du travail en groupe. Ils apprennent aussi à mettre en pratique leurs connaissances et à répondre au mieux aux exigences des entreprises qui attendent beaucoup de leur travail. A mi-parcours, ils doivent fournir une proposition de service contractuelle et signée par les parties qui décrit mission, objectifs, livrables, planning, et process. A l’issue des 11 semaines, ils ont à remettre trois documents aboutis : un rapport final, une présentation Power Point (support de la soutenance orale devant l’entreprise commanditaire) et un « Executive summary ». Au total, 7 entreprises auront été impliquées en 2016 dans le Global Booster : N’Py, Boncolac, Versant Edition, Foodyplast, CCI – Jumelage, J’Pack et enfin La Crème.

Le cas de la Versant Edition

Versant Edition conçoit et développe du mobilier contemporain haut de gamme, made in France. Yann Bourigault, fondateur-dirigeant de la toute jeune entreprise, soumet cette année trois thématiques. « J’ai déjà confié des projets dans le cadre du Global Booster. C’est fort de cette première expérience concluante que j’ai souhaité impliquer de nouveau des jeunes : leur fougue, leur créativité et leur capacité à sortir du cadre m’intéressent tout particulièrement. Elle colle tout-à-fait à l’esprit de la marque que je lance ». Yann Bourigault est venu soumettre ses projets aux étudiants, à l’école. Le premier traite d’une problématique de mise en place du service après-vente (SAV) : il s’agit d’identifier les difficultés pouvant survenir lors du processus de vente en B to B et d’y apporter des solutions adaptées. Autre projet confié par la start-up : une problématique liée au marketing digital. « Je voulais que les étudiants conçoivent des actions de marketing digital atypiques pour faire connaître la marque, augmenter notre notoriété en magasin, et donc nos ventes». Les jeunes ont enfin planché sur le lancement officiel de la marque qui a eu lieu lors du salon Maison Objets à Paris, en Janvier 2017. Comment maximiser la présence sur le stand, capter l’attention des acheteurs, quel discours apporter, quel suivi après l’événement. « Les étudiants ont fait un travail admirable. Ils ont su apporter de réelles solutions tant pragmatiques que stratégiques que l’entreprise peut mettre en place dès aujourd’hui. Ce rendu, dans certains cas, était pour moi de niveau professionnel. Un grand merci à tous les étudiants ainsi qu’au corps enseignant », conclut Yann Bourigault.

 

Retrouvez toutes les actualités de l’ESC Pau sur www.esc-pau.fr

ecoles passerelle En savoir plus sur l’ESC Pau

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.