En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

Louise C. « J’étais venue chercher du challenge et c’est ce que m’offre le monde de la PME »

Concours Passerelle / Témoignages  / Louise C. « J’étais venue chercher du challenge et c’est ce que m’offre le monde de la PME »

BLOG

Louise C. « J’étais venue chercher du challenge et c’est ce que m’offre le monde de la PME »

Louise C, 23 ans, est actuellement en première année de Master à la Business School de Montpellier. Après un IAE en Gestion à Nantes, cette Angevine à la motivation et l’enthousiasme débordants a intégré l’école en alternance au sein du service export d’une PME spécialisée en agro-alimentaire à Angers. Rencontre.

Le concours Passerelle, « un choix stratégique »

Avec un bac ES et un parcours atypique (IUT Tech de Co, jeune fille au pair dans le New Jersey, divers stages et emplois dans la communication et la vente), Louise était ouverte à tous les domaines. Elle entreprend alors un IAE qui s’avère être décevant (riche en théorie et pauvre en accompagnement personnel). C’est ainsi qu’elle se tourne vers le Concours Passerelle. Celle qui ne se définissait pas « pro école de commerce » choisit le parcours lui ouvrant le plus de portes et notamment le concours « avec le plus d’opportunités » : « Avec Passerelle, j’avais un panel non-négligeable de bonnes écoles, déclare cette étudiante pleine d’optimisme. Pour moi, c’était un choix stratégique. » Dans sa formation en alternance, Louise trouve donc ce qu’elle y cherche : une proximité avec le monde professionnel, des intervenants issus du monde du travail, de l’expérience et une mise en pratique de la théorie. Les projets et dossiers qu’elle doit rendre pour les cours améliorent aussi ses compétences.

L’opportunité de se professionnaliser grâce à l’alternance

Voulant se faire une place dans le monde de l’export, elle a tablé sur les PME, « offrant une meilleure polyvalence et une meilleure capacité d’adaptation ». Chargée de développement chez Fuseau, un grossiste en équipement et en ingrédients de boulangerie-pâtisserie, Louise assure le développement de l’entreprise sur cinq marchés (principalement les Etats-Unis, l’Angleterre et Malte) et un bon fonctionnement en interne car la structure évolue très vite et devient importante. Son énergie et sa motivation lui permettent de supporter ses nombreux trajets entre Montpellier et Angers.

“Pour trouver mon alternance, j’ai du être très organisée : tableurs, réseau, LinkedIn, tout y est passé.” S’ajoutent à ça une plateforme d’offres et un accompagnement personnalisé avec des coachings et des professionnels, le tout proposé par l’école.

Un désir d’évolution constante

Cette habituée des trajets longues distances sait qu’elle ne restera pas en PME toute sa vie. Ambitieuse, elle songe déjà à s’orienter vers de grands groupes d’agro-alimentaires. « Je veux continuer de me challenger et d’apprendre, affirme Louise. En PME, on est certes polyvalent, mais on a moins d’opportunités d’évoluer que dans des grosses entreprises. Je veux me faire une place auprès des plus grands ». A terme, elle souhaiterait devenir responsable d’une région. Louise vise aussi l’étranger : les Etats-Unis, l’Angleterre ou encore l’Asie, mastodonte en terme d’export. “Je fais partie de ces étudiants qui adorent travailler. Pour moi, il faut bien faire la distinction entre travailler pour vivre et vivre pour travailler, explique t-elle, sourire aux lèvres.”

Après ses deux ans de Master en alternance, Louise pense à passer son CAP Pâtisserie pour pouvoir peut-être un jour intégrer l’entreprise Michel et Augustin qui la passionne. Son rêve ultime ? Ouvrir une boulangerie-pâtisserie à Brooklyn.

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.