En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

L’alternance dans nos Grandes Ecoles de management

Concours Passerelle / S'orienter  / L’alternance dans nos Grandes Ecoles de management

BLOG

alternance

L’alternance dans nos Grandes Ecoles de management

La plupart des 13 écoles du Concours Passerelle proposent des parcours en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation). À la clé, pour les étudiants, une expérience professionnelle qui vaut de l’or, assortie de réels avantages financiers (prise en charge des frais de scolarité et salaire à hauteur d’un pourcentage du SMIC). Zoom sur un parcours de plus en plus prisé par les entreprises… mais toutefois exigeant.

alternance

L’alternance : deux types de contrats

La formule « alternance », proposée par les écoles du Concours Passerelle, recouvre deux types de contrats distincts.

L’apprentissage

C’est le contrat d’alternance le plus courant, car il est diplômant, et permet notamment de valider des cursus de type Master. Ce contrat de travail particulier, réservé aux 15-25 ans, peut être conclu en CDD (contrat à durée déterminée), d’une durée de un à trois ans, voire même en CDI (contrat à durée indéterminée).

Le principe ? L’apprenti alterne formation pratique dans son entreprise d’accueil – où il est encadré par un maître d’apprentissage – et enseignements théoriques au sein de l’école, en liaison avec un Centre de formation d’apprentis (CFA).

Attention : pour une rentrée en septembre, il faut avoir signé son contrat entre juin et décembre. Chaque région propose un nombre de places limité.

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation concerne les 16-25 ans. Il est signé soit pour une durée précise, sous forme de CDD de 6 à 12 mois (renouvelable une fois), soit en CDI avec une période de professionnalisation de 6 à 12 mois.

Même principe d’alternance entreprise d’accueil – école. Un tuteur, salarié de l’entreprise, accompagne le jeune pendant toute la durée du contrat. À la différence du contrat d’apprentissage, ce contrat peut être conclu à tout moment de l’année. Le nombre de place au niveau régional n’est pas non plus limité.

Plutôt sur la fin du cursus

Dans les écoles du Concours Passerelle comme dans la majorité des grandes écoles de management, l’alternance est généralement proposée sur la dernière (2e année) ou les deux dernières années (2e et 3e années) du Programme Master (parfois aussi en 1ère année du programme).

Une fois admis ou en amont de leur admission, les étudiants doivent décrocher un contrat avec une entreprise d’accueil. Pour cela, ils peuvent être aidés par le catalogue d’offres dont dispose chaque école.

Un parcours professionnalisant, un vrai plus sur le CV

Choisir l’alternance, c’est s’assurer une expérience professionnelle précoce et irremplaçable. Lorsqu’il se trouve en entreprise, l’alternant est en effet un salarié comme les autres. Une immersion longue, qui lui permet de se voir confier des responsabilités souvent sans commune mesure avec les stages. C’est pourquoi la plupart des alternants se voient proposer un CDD long ou un CDI dans leur entreprise sitôt leur diplôme en poche ! De ce fait, l’apprentissage facilite réellement l’insertion professionnelle des diplômés des écoles du Concours Passerelle et leur permet de percevoir un salaire à l’embauche légèrement supérieur à celui des étudiants ayant choisi une voie plus classique.

Des atouts dont témoigne Sophia Sam, étudiante en majeure E-Business à l’EDC Paris et apprentie Chef de Projet E-Commerce au sein du groupe Barrière depuis septembre 2016. « Préparer cette formation en apprentissage m’a apporté de la maturité. L’alternance m’a permis de gagner en autonomie et en polyvalence dans les missions qui me sont confiées. Mon maître d’apprentissage m’apprend à prendre des décisions et gérer plusieurs projets simultanés en équipe. L’alternance est  le meilleur moyen pour se préparer à entrer dans le monde du travail. » 

Des atouts financiers

Des études payées par l’entreprise d’accueil

Pendant toute la durée du contrat, la scolarité est entièrement financée par l’entreprise d’accueil (avec le soutien de la Région pour le contrat d’apprentissage, de l’OPCA  -Organisme paritaire collecteur agréé – de la branche pour le contrat de professionnalisation).

Un salaire, à hauteur d’un pourcentage du SMIC… voire plus !

En plus de cette gratuité, l’alternant reçoit un pourcentage du SMIC (soit 1 480,27 euros brut par mois). Pour l’apprentissage, ce salaire varie de 25 à 78 %, selon l’âge de l’apprenti et l’année d’exécution du contrat. Un salaire exonéré de charges sociales, soit un salaire net équivalent au brut !

Pour le contrat de professionnalisation, il va de 65 % du SMIC pour les 16-20 ans dans le supérieur à 80 % du SMIC (21-25 ans).

A noter que, dans les deux cas, certaines branches professionnelles (banque, finance ou audit en particulier) sont en général plus généreuses !

L’alternance, un parcours exigeant

Faire le choix de l’alternance a plus d’un avantage, mais reste tout de même un parcours exigeant demandant certaines qualités d’autonomie et de rigueur. Quel que soit le mode d’alternance (3 jours en entreprise et 2 jours à l’école, par exemple), le rythme école-entreprise est soutenu. Qui plus est, l’alternant doit suivre le même programme que les étudiants à temps plein… avec moitié moins de temps !

Alors renseignez-vous bien auprès de nos écoles pour faire le choix du cursus vous correspondant le mieux !

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.