En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

Comment financer son école de management ?

Concours Passerelle / Actualités  / Comment financer son école de management ?

BLOG

Comment financer son école de management ?

Vous avez ou allez décrocher un diplôme de niveau bac+2 (L2, BTS, DUT…) ou Bac+3/+4 (L3, Bachelor…) et vous souhaitez présenter le Concours Passerelle, afin d’intégrer le Programme Grande École d’une de nos 13 Grandes Écoles de management. Devant vous, deux à trois ans d’études à financer au minimum, trois à quatre en cas d’année de césure. Pas de panique ! Emprunts, bourses, alternance, jobs étudiants… De nombreuses pistes s’offrent à vous afin de financer votre scolarité dans nos écoles.

passerelle-financement-des-etudes

Avec des frais de scolarité annuels de 6 500 à 12 000 euros (plus frais de transport, nourriture et logement), faire une école de management peut représenter un véritable investissement. Pour pallier les inégalités sociales, pouvoirs publics, écoles et banques ont mis en place une batterie de mesures visant à prendre à leur charge tout ou partie de ces frais. Et pour le reste, il existe différentes manières de gagner de l’argent tout en poursuivant ses études…

Des dispositifs pour vous aider

Les bourses d’État

Elles sont délivrées par le CROUS sur critères sociaux. En 2016, leur montant varie entre 1 211 et 6 661 € par an. La demande est à faire entre le 15 janvier et le 31 mai, sur www.etudiant.gouv.fr. Les étudiants en grandes difficultés peuvent s’adresser au Fonds national d’aide d’urgence, pour une aide ponctuelle ou annuelle.

Penser aussi aux collectivités territoriales (Région ou Département) ou à l’Union européenne (bourses de mobilité telles Erasmus).

Les bourses au mérite

Les étudiants éligibles à une bourse sur critères sociaux ayant décroché une mention « Très bien » au bac peuvent demander une bourse de mérite de 900 euros par an, versés pendant les trois premières années d’enseignement supérieur.

D’autres bourses au mérite, privées, existent, souvent le fait de fondations ou d’associations (Rotary, Lions Club…).

Enfin, certaines écoles, via le soutien d’entreprises, de leur association des Anciens ou de fondations, offrent des bourses à leurs étudiants sur critères sociaux, ou des prêts à taux zéro. S’adresser à la direction de l’école visée.

L’emprunt bancaire

La plupart des banques proposent des offres intéressantes, négociées ou garanties par l’Etat, aux étudiants, très prisés, des écoles de management. Un nombre croissant d’entre elles a d’ailleurs signé des accords avec les écoles. Avec, à la clé, des conditions préférentielles (report de remboursement ; taux d’intérêt réduits, voire nuls ; caution limitée…). Les sommes empruntées sont remboursables une fois que vous avez trouvé votre premier emploi.

L’huile de coude pour couvrir ses frais

L’apprentissage

L’alternance cours-entreprise monte en puissance au sein des écoles de management. Apprentissage ou contrat de professionnalisation cumulent deux avantages. D’une part, c’est l’entreprise d’accueil qui finance la scolarité, pendant les 6 à 24 mois (professionnalisation) ou les 12 à 36 mois (apprentissage) que dure le contrat. D’autre part, l’alternant reçoit un pourcentage du SMIC lié à son âge et à son niveau de qualification.

Les stages

Au cours de leur cursus en école, les étudiants sont amenés à réaliser des stages annuels, en général de trois à six mois. Tous ceux de plus de deux mois sont rémunérés, à raison de 550 euros environ. Un minimum légal qui peut largement être dépassé dans les secteurs les plus rémunérateurs (conseil, finance, audit, grands groupes…). Mais aussi à l’étranger, lors des années de césure. Celles-ci permettent à un étudiant de suspendre ses études pendant six mois à un an. A la clé, pour le jeune, l’acquisition d’une expérience professionnelle (rémunérée), en France ou à l’étranger. Des périodes où les frais de scolarité sont suspendus : parfait pour économiser en vue de sa dernière année d’études !

Les jobs étudiants

Au sein de l’école…

Junior-Entreprise (où les étudiants réalisent des missions rémunérées pour des entreprises), aide à la bibliothèque, organisation d’évènements, tutorat… Les occasions ne manquent pas de récolter quelques euros en jouant les petites mains.

A l’extérieur…

Equipier au fast-food, pourvoyeur de soutien scolaire, hôte de caisse, animateur, conseiller en centre d’appel… Les petits boulots pourront vous aider à boucler vos fins de mois.

A consulter…

  • jobetudiant.net
  • jobaviz.fr
  • studentjob.fr
  • jobs-stages.letudiant.fr

Trois questions à…

Arnaud Gimenez, directeur des Partenariats entreprises à l’ESC Pau (Pyrénées-Atlantiques).

« L’apprentissage : une scolarité gratuite, un contrat rémunéré. »

Votre école met en avant l’apprentissage pour limiter les coûts de scolarité des étudiants…

Nous menons en effet une politique volontariste sur l’apprentissage, en particulier pour les étudiants issus du Concours Passerelle. Le dispositif est centré sur les deux dernières années de scolarité. Avec des promotions de 160 apprentis sur chacun des deux ans, l’apprentissage est aujourd’hui une filière choisie par 58 % de nos étudiants. Il s’agit de contrats de 24 mois, pour les trois quarts issus des offres de nos entreprises partenaires sur la France entière.

Quels sont les atouts de l’apprentissage pour vos étudiants ?

Outre des frais de scolarité pris en charge intégralement par leur entreprise d’accueil, ils perçoivent au minimum 70 % du SMIC sur l’ensemble des deux années. Et souvent nettement plus, en fonction de l’entreprise. Atout supplémentaire : pour ces contrats,

aux charges très réduites, le brut est très proche du net ! A noter que le statut d’apprenti ouvre aussi droit à des aides annexes : prime du Conseil régional leur permettant de ne payer que 0,75 euro leur plateau au CROUS ou tarifs préférentiels négociés par nos soins avec des structures d’hébergement partenaires.

Vos étudiants ont aussi l’accès à d’autres aides spécifiques…

Au-delà de l’apprentissage, nous proposons en effet d’autres dispositifs qui limitent la charge financière des étudiants, parmi lesquels :

– « 10 mois d’aides au loyer pour les étudiants boursiers » : ce dispositif prend en charge le différentiel entre le montant du loyer mensuel et le montant des aides de l’Etat.

– Des Bourses de l’Excellence de 2 000 euros, accordées chaque année par la Fondation du Groupe ESC Pau sur critères académiques et sociaux.

– Notre Junior Entreprise « Alpha Conseils » permet de s’investir sur des missions de consulting rémunérées.

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.