En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. J'accepte

Top

L’épreuve d’anglais se digitalise

Concours Passerelle / Actualités  / L’épreuve d’anglais se digitalise

BLOG

Interview Catherine Gautier

L’épreuve d’anglais se digitalise

Interview avec Catherine Gautier, déléguée générale du Concours Passerelle, pour répondre à toutes vos interrogations.

Confirmez-vous que l’épreuve d’anglais du Concours Passerelle se déroulera bien sur un ordinateur portable cette année ?

Oui, nous allons vers la digitalisation progressive du concours. C’est le sens de l’histoire : beaucoup d’écoles ont déjà digitalisé tout ou partie de leurs examens et c’est un mouvement qui se développe très rapidement en France et, bien sûr, à l’international.

Quels bénéfices en attendez-vous ?

Un confort de composition pour les candidats. Tous les candidats qui ont expérimenté ce type de passage disent avoir eu le sentiment d’une gestion plus aisée de leur temps.
L’optimisation de la sécurisation des sujets.
Un gain de temps dans les corrections.
La possibilité, dans les années à venir, de développer le passage d’épreuves à distance et d’apporter ainsi plus de souplesse aux candidats qui ne pourraient pas se rendre dans un centre d’examens, en France ou à l’étranger, quelles que soient les raisons.
L’optimisation de l’archivage des copies et la réduction des risques inhérents au transport des copies papier, qui existe toujours.

Pourquoi n’avoir pas prévenu les candidats dès l’ouverture des inscriptions ?

Notre décision a été prise dès le mois d’octobre et nous avons pris le temps nécessaire pour choisir le prestataire et développer l’application. Nous savions que cela ne poserait pas de problème à la grande majorité des candidats qui sont déjà équipés d’un ordinateur portable pour leurs études et qui voient toutes leurs activités se digitaliser. Toutefois, nous avons bien sûr prévu de prendre en compte les problèmes techniques de dernière minute qui pourraient survenir. Nous aurons une solution de secours pour chaque cas particulier dans chaque centre, ainsi que la présence d’un technicien de l’entreprise TestWe pour intervenir si nécessaire auprès des candidats.

Et pour les candidats qui n’ont pas d’ordinateur portable ?

Il est toujours possible de se faire prêter un ordinateur portable pour une matinée… Et pour les candidats qui n’auraient vraiment pas de solution, nous les invitons à se faire impérativement connaître de l’équipe organisatrice du concours à partir de leur espace candidat. Des solutions seront forcément trouvées pour chacun… C’est  la marque de fabrique du Concours Passerelle, le seul concours par voie d’admissions parallèles à tenir compte des diversités des parcours des candidats ! Donc tout le monde peut être rassuré. Personne ne sera laissé pour compte le Jour J. Nous comprenons bien l’enjeu que représente le Concours Passerelle pour nos candidats.

Quelle société avez-vous choisi pour développer l’application ? Pourquoi ?

Après avoir réalisé avec notre équipe informatique un benchmark fonctionnel et technique des solutions existantes, c’est en totale confiance que nous avons choisi de travailler avec la société TestWe. Un de leurs principaux atouts est que le déroulement de l’épreuve peut se faire sans accès à Internet. De plus, TestWe a su démontrer sa capacité à digitaliser l’épreuve sans qu’il ait quoi que ce soit à modifier dans l’épreuve pour rendre cela possible; ainsi, une parfaite équité est respectée entre tous les candidats, quelles que soient leurs conditions de passage.
Cette société a à son actif de très belles références dans le monde des Grandes Ecoles de Management, à commencer par Grenoble Ecole de Management, qui expérimente elle aussi, et avec succès, le passage d’épreuves sur ordinateur.

Pour en savoir plus sur la société TestWe : https://testwe.eu

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ?

Au moment de la confirmation de leur inscription, les candidats sont invités à télécharger sur leur ordinateur personnel portable l’application TestWe, ainsi que l’épreuve.
Pour répondre à leurs questions éventuelles concernant cette opération, ils peuvent déposer une demande à l’équipe organisatrice du concours, via leur espace candidat, ou s’adresser directement à la hot line TestWe.
Le jour de l’examen, ils doivent se rendre sur le centre d’examen avec un ordinateur chargé à 100% de sa capacité. En arrivant dans la salle, ils allument leur ordinateur et lancent l’application TestWe. En cas de difficulté, un technicien TestWe est là pour répondre à leurs questions.
L’épreuve commence avec la diffusion d’un mot de passe diffusé par le responsable de centre, et se termine lorsque le temps imparti est écoulé.
Pour décharger leur composition sur les serveurs TestWe, les candidats doivent ensuite se connecter à un point d’accès Internet. Pour des raisons d’ordre logistique, nous demandons aux candidats de bien vouloir le faire avant le 12 avril à midi; mais si ce délai est légèrement dépassé, leur composition sera bien sûr toujours acceptée.

Que se passe-t-il si un problème technique lié à l’ordinateur survient pendant l’épreuve ?

Si un candidat se trouve dans l’impossibilité de poursuivre l’épreuve sur son ordinateur, il pourra la reprendre exactement là où il en était au moment où le problème est survenu.

Pour le calcul de sa note finale, tout est prévu pour que soit prises en comptes ses réponses données sur ordinateur ainsi que ses réponses données sur papier.

D’autres épreuves vont-elles être concernées et à quelle échéance ?

Une autre raison pour laquelle nous avons choisi de travailler avec la société TestWe pour digitaliser notre concours, c’est la souplesse d’utilisation du logiciel et de création des épreuves. Une grande variété de formats d’épreuve, avec des solutions de correction 100% automatique ou 100% manuelle, peuvent être mises en œuvre.
En nous appuyant sur cet éventail de possibilités, nous réfléchissons actuellement à l’éventualité de digitaliser d’autres épreuves, ce dans un délai que nous ne connaissons pas encore.

Quel dernier conseil souhaitez-vous donner aux candidats qui se sont inscrits au Concours Passerelle ?

Avant toute chose, je souhaite transmettre aux candidats Passerelle mes félicitations d’être candidats pour relever le challenge que représente le fait de passer un concours, ainsi que mes encouragements à vivre l’expérience du début (11 avril) à la fin (12 juin, dernier jour de passage possible des épreuves orales), sans abandonner en cours de route, quoiqu’il arrive ! Qu’ils n’oublient pas qu’un concours est un exercice qui consiste à classer les candidats, et non à les évaluer !
De façon plus pragmatique, et au stade où nous en sommes du déroulement du concours, le meilleur conseil que je puisse donner, c’est de se préparer à passer les épreuves écrites en se connectant à la Learning Box pour aller découvrir le contenu des épreuves, en particulier celle de la synthèse et de l’épreuve au choix, faire les annales, au moins celles de 2017, et s’entraîner à l’anglais à l’aide des quizz en ligne.
Et enfin je profite de cette tribune pour rappeler à tous les candidats que la seule voix officielle d’information sur le Concours Passerelle est le concours lui-même. N’hésitez pas à nous poser directement toutes vos questions.

 

Se préparer au Concours Passerelle

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.